Bivalence des enseignants du secondaire général : Les offres de formation initiale bientôt disponibles

Comptes rendus

Une réforme curriculaire est en cours dans les Écoles Normales Supérieures (ENS). La finalité est de faire former les enseignants du premier cycle de l’enseignement secondaire général à la bivalence. Les travaux de l’atelier de 5 jours organisé par l’Institut National d’Ingénierie de Formation et de Renforcement des Capacités des Formateurs (INIFRCF) et officiellement ouverts le mercredi 7 septembre 2022, à Princesse Hôtel de Bohicon, visent à adapter les curricula élaborés, dans le cadre de la formation des formateurs de stagiaires dans les ENS, au modèle du Réseau pour l’Excellence de l’Enseignement Supérieur en Afrique de l’Ouest (REESAO) à partir des documents curriculaires validés. 

En effet, la formation des formateurs à la bivalence des enseignants de collège comporte deux étapes : l’adaptation des offres de formation au modèle REESAO ; l’élaboration des modules de formation. 

L’atelier qui se tient du mardi 6 au samedi 10 septembre 2022 consiste donc à acclimater les cinq documents curriculaires validés (par couplage de disciplines) aux normes du REESAO. Cette activité réunit des enseignants, des méthodologues et des représentants des différentes structures ayant participé à l’élaboration des documents curriculaires validés. 

« Il s’agit bien pour nous tous de relever un défi majeur, celui de la formation initiale de qualité à la bivalence ou à la polyvalence des enseignants, selon le cas, dans nos ENS. À cet effet, il faudra exploiter le canevas type d’offres de formation et le guide REESAO de codification de l’Unité d’Enseignement (UE) et de l’Élément Constitutif (EC) pour déterminer les Unités d’Enseignement de même que leurs Éléments Constitutifs indispensables », a précisé le Directeur Général de l’INIFRCF, Docteur Coovi Blaise DJIHOUESSI. 

« Nous avons suivi tous les travaux qui se sont déroulés jusque-là. Certes, ce sont des travaux complexes mais qui n’étaient pas insurmontables au regard de la qualité des hommes impliqués dans cette réforme curriculaire au niveau des ENS. Je voudrais profiter de cette occasion pour remercier le DG INIFRCF et tous ceux qui ont pris part aux différents travaux jusque-là pour la qualité de ce qui a été abattu comme travail. Notre souhait, c’est qu’à la rentrée prochaine, qu’on puisse démarrer dans les ENS avec ces nouveaux curricula que le Gouvernement attend », a fait savoir Monsieur Hyacinthe GBAYE, Chargé du Programme Éducation pour la Banque Mondiale.

Partagez cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.