Levée des sanctions infligées aux 305 enseignants, législatives 2023, nouveau modèle de dialogue social... : Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI éclaire la lanterne des Béninois sur plusieurs sujets d'actualité

Comptes rendus

Le Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement et Porte-parole du Gouvernement (SGAG-PPG), Monsieur Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI, a renoué avec sa traditionnelle séance hebdomadaire d'échanges avec les médias in situ. 

Ce vendredi 20 janvier 2023, il a tenu la première séance de l'année avec des acteurs de la presse en ligne. C'était au siège de 24 heures au Bénin à Cotonou. Plusieurs sujets d'actualité ont été abordés afin de permettre aux professionnels des médias d'être des canaux de la bonne information à l'endroit des citoyens. 

Les raisons qui ont motivé la levée des sanctions infligées aux 305 enseignants ayant opposé un refus de prendre part à l'évaluation des connaissances courant 2019 fut le tout premier point abordé lors de cette rencontre. Sur cette question, Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI fait noter que cette levée des sanctions fait suite aux nombreux plaidoyers faits à l'endroit du Gouvernement par les fautifs eux-mêmes, les responsables des centrales et confédérations syndicales, les hommes politiques. Et puisque le Chef de l'État est un père de famille, capable de manier le bâton et la carotte, il a entendu les cris de cœur et surtout a noté de la part des fautifs une sincère repentance.  

Le Porte-parole du gouvernement a fait surtout remarquer que durant ce temps, il n'a pas été noté chez ces enseignants, ni les responsables syndicaux des actes de violences, ni propos outrageants. Monsieur HOUNGBÉDJI parle ainsi d'un nouveau modèle de dialogue social à promouvoir et qui prend corps au Bénin. Il indique que cela a cours depuis 2016 à travers la satisfaction de plusieurs revendications dans un climat de paix, sans mouvements. Il rappelle à cet effet le processus ayant conduit à l'augmentation des salaires aux fonctionnaires. 

À l'endroit des 305 enseignants réintégrés, avant leur déploiement, le Porte-parole a indiqué que le Gouvernement pourra organiser des séances de renforcement de capacités a leir intention, si nécessaire.  

Et sur la grosse mesure sociale liée au reversement dans le corps des fonctionnaires de l’État, des agents contractuels de droit public remplissant les conditions exigées lors de l'évaluation de 2019, Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI a assuré que « C'est la preuve qu'avec le Président Patrice TALON, on peut faire confiance à la parole du Gouvernement ». C'est le sens même du respect de la parole donnée. 

Un autre chapitre de cette séance a trait aux élections législatives du 08 Janvier 2023 au Bénin et qui se sont déroulées dans la paix et la quiétude. 

Sur la question de la lecture que le gouvernement fait des résultats obtenus par les partis politiques soutenant son action, le Porte-parole a indiqué que le gouvernement prend cette victoire éclatante avec beaucoup d'humilité et beaucoup de satisfaction. « C'est une ratification populaire de l'action gouvernementale. Une approbation des réformes courageuses entreprises depuis 2016 par le Président Patrice TALON et son Gouvernement », a-t-il déclaré.  

A la préoccupation d'un probable remaniement ministériel qui pourrait intervenir suite à ces législatives, Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI a rappelé à tous que seul le Chef de l'État Patrice TALON a la prérogative de former son gouvernement, de démettre ses ministres, de les maintenir, et de définir leurs attributions, suivant le timing qu'il juge propice. 

Au cours de la même séance, le Porte-parole du Gouvernement a évoqué quelques facteurs qui pourraient expliquer le taux d'abstention noté lors de ces élections. « Vous avez probablement des gens qui pensent à tort que tout est fait à l'avance. Vous avez les mécontents du fait des positionnements ; vous avez les gens qui se disent que ça fait telle répétition d'élections donc peuvent s'abstenir et c'est cela justement qui justifie la pertinence de la réforme qui institue des élections générales. Il y a également des gens qui se disent que les acteurs qui ont provoqué les violences de 2019 sont toujours là et préfèrent ne pas sortir." 

Il a embrayé sur la responsabilité des hommes des médias dans un pareil contexte. "Lorsqu'un parti se met à revendiquer sans aucune preuve la victoire à une élection, les populations peuvent penser que c'est la vérité puisque les médias qui doivent leur demander de sortir les preuves ne le font pas, cela décourage les citoyens. Pour celles et ceux qui n'ont pas pu trouver leurs noms dans leurs centres de vote initiaux, l'ANIP et la CENA veilleront davantage et prendront des mesures correctives les fois à venir afin que tous nos compatriotes puissent exprimer leur droit de vote. Voilà un éventail de facteurs qui expliquent le taux d'abstention que nous observons. Mais toutes les parties concernées continueront de travailler pour qu'à l'avenir, nos compatriotes qui s'abstiennent puissent renouer avec les urnes », a-t-il souligné. 

La durabilité et la grande qualité des infrastructures routières réalisées sous le régime défunt ont été soulevées par les professionnels des médias qui ont esquissé une comparaison avec celles du régime de la rupture. Là-dessus, le Porte-parole rassure que le gouvernement va poursuivre la dynamique pour des routes bien construites, durables, et bien éclairées. « Au Gouvernement, nous ne faisons rien sans études approfondies. C'est la marque de fabrique du Président Patrice TALON car pour lui, les ressources de ses compatriotes doivent servir à des réalisations de grande qualité ». 

Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI a rassuré que le projet du Contournement Nord Est de Cotonou, prévu au PAG, est toujoirs d'actualité. 

Quelques autres sujets ont été abordés dont celui relatif aux fausses informations sur le terrorisme divulguées par certains via les réseaux sociaux. Le Porte-parole en appelle à la conscience professionnelle de chacun et de tous. Il a rassuré que le Gouvernement veillera toujours sur tous les fils et filles de ce pays. 

En ce qui concerne la réforme pour l'avènement de véritables industries de presse viables et épanouies, voulue par le Chef de l'État, le Porte-parole a rassuré de la bonne volonté du Président de la République et fait noter que la balle est dans le camp de la HAAC et des acteurs du secteur.

Voir l'album

Partagez cette page sur vos réseaux sociaux :

Restez connecté

La newsletter

Recevez périodiquement l’essentiel de l’actualité gouvernementale.

Rejoignez-nous

Toute l’actualité du Gouvernement en temps réel
sur nos réseaux sociaux.