Rencontre du président Talon avec les hauts dignitaires de la communauté musulmane du Bénin

Le président de la République, Son Excellence Patrice Talon, a rencontré, dans la matinée de ce samedi 4 février 2017, des hauts dignitaires de la communauté musulmane du Bénin en présence du ministre d’État chargé du Plan et du Développement Abdoulaye Bio Tchané, et des ministres Joseph Djogbénou, garde des Sceaux, ministre de la Justice et de la Législation et Sacca Lafia, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique.

Cette rencontre a été initiée suite à la crise née des mesures de libération du domaine public et de  l’interdiction des manifestations civiles sur les voies publiques. En effet, l’application de ces décisions implique que les manifestations religieuses sont concernées. Cela, la communauté musulmane a du mal à le comprendre.

Le chef de l’État, après avoir exposé à nouveau sa vision, son plan de développement qui passe par une amélioration du cadre de vie des populations de notre pays, a réitéré sa ferme volonté  de poursuivre  l’œuvre entamée depuis son accession au pouvoir le 6 avril 2016 pour un réel développement de notre pays. Il a souhaité que, comme dans un pacte, les responsables musulmans comprennent et accompagnent le gouvernement. Dans une fermeté empreinte de courtoisie, le Président a expliqué à ses hôtes qu’il comprend bien leur douleur, mais que la décision, parce que pertinente pour le pays, sera appliquée. Il a cependant concédé qu’il pourrait y avoir,  à l’occasion des manifestations exceptionnelles,  des aménagements. Dans tous les cas, a promis le chef de l’État, l’État accompagnera la communauté musulmane pour la réalisation de mosquées afin de garantir sécurité et confort aux fidèles.

À la fin de la rencontre, le docteur El hadj Abdu Raman Salam, président du Comité d’apaisement de la communauté musulmane du Bénin, a remercié le président de la République pour son esprit d’ouverture et son souci de véritablement transformer le cadre de vie de nos populations à travers son Programme d’Actions du Gouvernement(PAG). Il n’a pas manqué de rappeler que l’islam est une religion de paix et que les membres de la communauté musulmane sont prêts à respecter les textes et lois de la République et à mettre tout en œuvre afin que la paix soit toujours préservée.

Publié dans UNE.